Aller au contenu

Même les Mayas réfutent la fin du monde


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1
Reewar

Reewar

    Administrator

  • Administrateur
  • 472 messages
  • LocationFrance
Les néo-habitants ont commencé à retaper des maisons avec des caves incongrues mais immenses afin sans doute de pouvoir survivre au jour de l'apocalypse. En attendant, le jour J tant redouté, un arrêté municipal interdit l'accès au pic de Bugarach pendant tout le mois de décembre.

Dès 1975, le calendrier maya a commencé à être le fruit de spéculations aux Etats-Unis et 2012 évoquée comme l'année du cataclysme. A la fin de la décennie 1980, les choses se précisent : c'est le 21 décembre que tout doit exploser! La théorie prend une tout autre ampleur à partir de 2009 et du succès mondial de « 2012 », le film catastrophe de Roland Emmerich, tiré du best-seller de Steve Alten « le Testament maya ».

Depuis, d'émissions télé en articles de presse, de sites Internet en blogs, elle a fini par convaincre des millions de personnes. Selon une enquête internationale Ipsos, 10% des habitants de la Terre y croient.

A l'origine de ce tremblement de terre médiatique, une interprétation du calendrier maya, l'un des plus anciens au monde. Selon les défenseurs de la thèse de la fin du monde, il s'arrêterait au 21 décembre 2012. « Nous sommes très contents de pouvoir en parler, insiste Dona Faviana. Parce qu'il faut démystifier. On a trop parlé à notre place. On a trop joué avec les émotions des gens. Jusqu'à créer une psychose. »

Lire l'article :
LeParisien.fr




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)