Aller au contenu

Aventures avec des extraterrestres


  • Veuillez vous connecter pour répondre
1 réponse à ce sujet

#1
Reewar

Reewar

    Administrator

  • Administrateur
  • 468 messages
  • LocationFrance
Reptos

Voilà déjà un certain temps que je repousse la rédaction de ce chapitre. En fait, je n’ai aucune envie d’écrire sur ces types. J’ai déjà beaucoup écrit sur les Reptos dans d’autres articles, et ce n’est pas mon intention de faire ici une dissertation à leur sujet ; je voudrais seulement présenter quelques informations utiles pour ceux qui éventuellement auraient affaire à ces êtres.

Formes de manifestation
La majorité de ceux que nous avons vus correspondent au standard du Reptos : deux bras, deux jambes, un visage qui est un mélange de lézard et de Gris (peut-être Martina va-t-elle arriver à en faire un portrait), et très grands. Dans l’astral il est difficile de déterminer la taille – d’autres sources parlent d’une taille de plus de trois mètres, ce qui est tout à fait plausible. Odeur de décomposition, d’œuf pourri (pour ceux qui peuvent sentir dans l’astral).

Il existe d’autres formes, mais elles se sont manifestées à nous plus rarement. Parfois on dirait des crocodiles, parfois plus des dinosaures. On m’a parlé d’un Repto dont le corps se terminait sous forme de queue (comment marchait-il ?) Peut-être certains ne sont-ils que des êtres astraux. C’est difficile à dire.

La grande majorité d’entre eux (de ceux que nous avons pu voir jusqu’à présent) sont des êtres négatifs. Mais il semble y avoir quelques exceptions. Nous avons vraiment rencontré deux Reptos positifs. Mais il ne faut pas y compter, depuis plus de deux ans nous n’avons pas rencontré un seul Repto positif.

Ils émettent une vibration froide, lisse et mensongère. La plupart du temps on ne ressent pas leur méchanceté. En revanche beaucoup d’autres êtres rayonnent la méchanceté. Mais même en ce qui concerne l’aura il y a des exceptions.

Comment remarque-t-on qu’on a un Repto à proximité ?

Je crois que cela dépend des intentions du Repto. D’habitude ils travaillent comme les Gris à semer la discorde. Les humains s’enfoncent dans les malentendus et se chamaillent. Il est facile pour le Repto d’activer nos sentiments négatifs, surtout vers la dépression et l’agressivité. Il peut faire en sorte que ce que nous essayons de faire échoue. Les Gris peuvent faire cela aussi, mais les Reptos agissent plus intensément sur nos sentiments. Pour autant que nous ayons encore des points faibles, les Reptos et les Gris peuvent implanter des êtres astraux dans notre corps. Un tel être a en général pour conséquence que nous nous sentons mal en permanence, nous tombons malade, notre vie va à vau l’eau, etc. Mais quand ils viennent d’être implantés, ces êtres astraux sont faciles à éliminer.

Quand nous trouvons un être astral, ou bien un Gris ou une Mante, nous découvrons souvent un Repto derrière, responsable de ce qui se passe. Nous n’avons encore découvert aucun être derrière les Reptos, comme responsables en chef. Cela ne veut pas dire qu’ils n’existent pas. On raconte que les Dracos sont au-dessus des Reptos. C’est possible, mais nous n’en avons pas la preuve. Nous avons rencontré des Dracos, mais ils n’étaient pas liés à d’autres êtres.

Pour moi les Reptos sont les chefs de projet. Les projets peuvent être petits mais importants, ou alors avoir plus d’ampleur. Nous avons par exemple vu un Repto qui était responsable du Canada. D’autres ne sont responsables que d’une seule personne.

Les Reptos aiment bien capturer des fragments de l’âme humaine ; d’abord ils se nourrissent de leur énergie, et ensuite ils peuvent aussi utiliser leurs facultés. Un fragment d’âme est une partie énergétique, invisible, de l’homme, qui l’accompagne toute sa vie, qui se structure au fur et à mesure que l’homme vit cette vie et qui apprend à gérer la réalité, puis qui, à la mort du corps, retourne à l’âme originelle (ou moi supérieur). Mais les Reptos veillent à nous traumatiser, ce qui abîme tellement le fragment qu’il ne peut plus retourner à l’âme originelle. Voilà comment ils peuvent capturer des fragments d’âme humaine – et même les garder pendant des milliers d’années.

Je voudrais dire ici que cette capture des fragments d’âme n’est pas une exception. C’est la règle. Voilà pourquoi nous ne jouissons pas de toutes nos capacités, pourquoi nous manquons d’énergie, pourquoi nous n’arrivons pas à nous libérer des influences extraterrestres : parce qu’ils ont une ancre, par laquelle ils peuvent nous atteindre quand ils veulent. Il est essentiel pour notre liberté que nous nous débarrassions de cette ancre. On me demande souvent : « Comment puis-je me protéger ? » Je ne peux que répondre toujours la même chose : « Libère-toi de tes anciens liens aux Reptos, sinon aucune protection n’est possible. »

Je ne prends pas de notes sur mes séances de libération, et j’oublie assez vite ce que je vis avec la Repto & Co. C’est pourquoi je vais parler maintenant d’une séance qui a eu lieu il y a quelques jours seulement (avec l’amicale autorisation du patient – P).
L’événement que je voudrais raconter ne date que de quelques siècles. Il y avait déjà des navires à quatre mâts. Dans la première scène, Martina voit un homme riche, vêtu de velours. Celui-ci remet à P un document. Nous pouvons reconnaître qu’il s’agit d’un message que P doit remettre. Un Gris est présent et observe la scène.

Scène suivante. P se trouve sur un quatre-mâts, en pleine mer. D’en haut, un Repto regarde le navire. Une tempête se lève. Le bateau coule. Tous les hommes à bord se noient. Il est évident que la tempête n’est pas d’origine naturelle.
Observation des événements :
Il est intéressant que la tempête ait été provoquée artificiellement, alors qu’à l’époque HAARP n’existait pas, ni aucune autre technique de ce genre. Nous devons supposer qu’ils ont dans leurs vaisseaux de quoi provoquer les tempêtes.
Il ne fallait pas que le message atteigne son destinataire. Il s’agissait de politique. Le Gris avait pour mission d’observer les événements et de faire un rapport au chef de projet.
Les hommes se noient dans la peur et la douleur. Traumatisées, les âmes (fragments) se retrouvent coincées dans les profondeurs. Le Repto entre en scène et les confine dans une espèce de prison énergétique.
Grâce au traumatisme, il peut se brancher sur n’importe lequel des noyés, et installer une petite installation de pompage énergétique par laquelle il pourra renforcer sa puissance et ses capacités.

On peut partir du principe que tous les noyés avaient ramené de leurs vies antérieures des liens avec les Reptos, comme P par exemple. Je n’arrive pas à m’imaginer qu’il existe, aujourd’hui comme autrefois, des gens qui n’aient aucun lien avec les Reptos. Et si une telle personne existait, jamais elle ne serait montée sur ce bateau.

Comment peut-on se défendre contre les Reptos ?

J’ai écrit quelque part que nous n’avions aucune solution à offrir au problème des Reptos. C’est vrai et ce n’est pas vrai – quoi qu’il en soit, j’aimerais ici aborder ce sujet d’une façon un peu pointue.
Un facteur déterminant est de savoir si des fragments de mon âme sont sous influence repto, si oui combien, et quelle est la force des connexions. C’est l’alpha et l’oméga. Si un gros pourcentage de mon âme est aux mains des Reptos, je n’ai pas besoin d’apprendre une quelconque technique de défense. Cela ne servirait à rien.

Si je dispose de tous les fragments de mon âme, j’ai automatiquement une excellente protection. Dans ce cas-là, mon âme peut construire un canal vers son origine, l’origine divine, quel que soit le nom qu’on lui donne. De toute façon on peut se fournir par ce canal en une énergie que les Reptos ne supportent pas. Mais même si l’on dispose de cette énergie, les Reptos essayent tous les trucs, tous les mensonges, réveillent vos peurs et tournent des gens contre vous, pour arriver à vous couper de cette énergie. Cela signifie que l’acquisition de la connaissance ne peut vraiment commencer que quand les vies antérieures sont guéries.

Il n’est pas nécessaire que tous les fragments de l’âme soient guéris pour que l’on ait accès à l’énergie bienfaisante de la Source. Certaines personnes ont pu conserver un canal de guérison en bon état et peuvent s’en servir pour se libérer, elles et d’autres. J’ai connu des personnes dont l’âme n’était pas encore libérée, mais qui, par la concentration de leur volonté (dans le ventre, pas dans la tête), pouvaient chasser les Reptos. D’autres ont une puissante force mentale et peuvent remporter des succès en utilisant l’imagination. Ces forces sont complètement individuelles, et qui n’a pas ces capacités n’a même pas besoin de tenter de faire quoi que ce soit. Mon conseil est donc : guéris ton âme.

Martina et moi avons fait les expériences suivantes : dans la plupart des cas, nous pouvons chasser les Reptos qui se montrent avec l’énergie de notre âme. Quand un Repto refuse de se laisser chasser, c’est généralement qu’il a un lien fort avec le patient. Lien dénoué, Repto parti. Cela fonctionne très souvent. Mais – un très grand MAIS – dans certains cas, nous nous retrouvons dans le mur. Et nous ne savons pas toujours pourquoi. Quand quelque chose est important pour eux, ils peuvent nous laisser dans le noir total. Et nous ne savons même pas pourquoi la séance s’arrête.

Il y a eu d’autres cas où nous avons pu reconnaître qu’une foule de Reptos, accompagnés de Mantes et de Gris, se mettaient en travers de nos tentatives de guérison. Nous ne pouvions rien y faire, mais nous pouvions voir pourquoi. Il s’agit de projets importants pour les Reptos. Ils nous combattent alors sur tellement de plans en même temps que nous ne savons plus où attaquer en premier. Ce qu’il y a aussi, c’est qu’ils nous sabotent la technique. C’est-à-dire que les ordinateurs plantent, Internet se déconnecte, et tout cela arrive pile au moment critique de la séance. Quand nous avons essayé d’attaquer énergétiquement un grand groupe de Reptos qui soutenaient une gloire internationale de la spiritualité, exactement à la seconde critique, Skype a cessé de fonctionner, mondialement, pour plus de 20 heures.

J’insiste encore une fois sur le fait que tant que les Reptos, sous l’apparence de faux dieux et de faux gourous (tous les gourous sont faux) peuvent tirer de millions de moutons leur force et leur justification d’existence, ils conservent une énorme puissance. C’est le « libre » arbitre abusé de ces gens qui s’oppose au mien, l’intention de guérir. Ils ont besoin de notre énergie pour avoir de la puissance. Sans la collaboration des millions de moutons qui continuent de croire qu’ils ont besoin de prier ou de vénérer quelqu’un ou quelque chose, nos ennemis auraient de très mauvaises cartes.

Une expérience que nous avons faite souvent avec les Reptos est celle-ci : pendant une séance, nous découvrons un Repto et nous concentrons sur lui de l’énergie positive. Vite il se construit un bouclier protecteur. Après un certain temps il disparaît, mais on sent bien qu’il n’est pas loin. Il nous est arrivé la même chose avec un hybride – un Repto dans un corps humain, un franc-maçon qui n’arrêtait pas d’attaquer un de nos patients par magie noire. Il a commencé par se protéger de notre énergie, puis il s’est retiré dans une autre dimension. Logiquement, il est ensuite revenu dans « son » corps.

Une personne telle que cet hybride, possédée tellement fort par un Repto qu’on ne peut presque plus trouver son âme, n’est pas facile pour nous à libérer. Nous avons fait déjà de nombreuses séances avec des personnes possédées massivement par des Reptos et (en même temps) d’autres êtres, et nous ne touchons pas encore au but. Et ces personnes ont la ferme volonté de se libérer. Mais pour ce qui concerne le franc-maçon nous ne le savons pas, et nous n’entreprenons donc rien en termes de guérison.]

Pour résumer, on peut dire que dans la plupart des cas, on peut se débarrasser des Reptos par l’énergie. En général, il est nécessaire de connaître la nature de l’être nuisible. Celui qui n’arrive pas à le voir peut utiliser des méthodes d’interrogation. Ensuite il est souvent indispensable d’énoncer l’ordre correspondant. Il peut être :
« Je demande à mon âme de diriger de l’énergie de guérison contre ce Repto. »
« Je veux que ce Repto cède à l’énergie positive. »
« Je te chasse par l’énergie de mon âme. »
ou
« Je t’ordonne de t’en aller d’ici. »

Installation astrale des Reptos à la surface de la Terre

Tout le monde sait que les Reptos disposent de centrales souterraines. J’ai découvert qu’ils vivaient aussi à la surface. Il y a dix ans déjà, j’ai remarqué que quand mes promenades m’amenaient à un certain endroit, je me sentais soudain inquiet et dépressif. Lorsqu’il y a quelques mois nous sommes repassés à cet endroit, il est arrivé la même chose. Karin s’est même sentie soudain tellement épuisée qu’elle ne pouvait plus avancer. Une fois arrivés à la maison, nous allions toujours aussi mal, et comme nous avons pu tout de suite entrer en contact avec Martina, nous avons enquêté. Résultat : nous avions un Repto chez nous. Nous avons pu immédiatement nous en débarrasser, mais l’intéressant, c’était qu’il venait d’une espèce de bâtiment invisible situé plus loin sur la plage.

Cette installation fait plusieurs centaines de mètres de long, elle part de notre terrain, traverse la plage et s’étend jusque dans l’eau, mais elle ne dépasse pas cent mètres de large. On peut voir très exactement cette largeur, c’est le seul endroit de la plage qui ne soit pas construit. J’ai appris qu’à cet endroit, l’achat et la vente de terrains est terriblement problématique, ce qui fait que finalement jusqu’à aujourd’hui rien n’y a été construit. Par exemple, un acheteur est mort l’année même où il avait acheté un terrain. Si vous voulez mon avis : personne ne construira jamais à cet endroit.

L’établissement astral des Reptos ressemble un peu à un bâtiment administratif. (Il est intéressant de voir que l’administration locale est située juste à côté.) On peut y voir des Reptos et des Gris.
Cette installation se situe un kilomètre à l’ouest de Cabarete. Un peu plus loin à l’est de Cabarete est un autre terrain non bâti qui ressemble à celui-ci, mais plus grand. Des entreprises privées y ont déjà investi beaucoup d’argent pour consolider le sol avec de grosses machines, mais apparemment le terrain a ensuite été revendu. Mais les nouveaux propriétaires non plus n’arrivent pas à grand-chose. Sur ce terrain se trouve une installation astrale des Gris, à caractère technique. Nous n’avons pas pu en savoir plus. Quand je passe à côté, je me sens dépressif.

Donc, je n’y vais pas.

(Suite, 11 septembre 2011)
C’est bien que je n’aie pas terminé ce chapitre, car il s’est passé entre-temps des événements bouleversants que je veux absolument raconter. À vos mouchoirs, on y va.

Nous venions de commencer une séance de guérison quand un Repto s’est interposé entre nous et la personne sur laquelle nous travaillions. De cette façon, nous ne pouvions plus rien faire pour elle. Il fallait que le Repto s’en aille. Mais il ne s’en allait pas, quoi que nous fassions. Nous l’avons bombardé des énergies les plus pures – en vain. Après environ 45 minutes, Martina a remarqué quelque chose : « Il a les yeux tristes », dit-elle. Oh, un Repto aux yeux tristes, ça existe, ça ? Mais c’était vraiment le cas.

Nous avons constaté que ce Repto était bien intentionné. Il était maintenu habituellement, par magie noire, dans un récipient qui ressemblait presque à une lampe à huile. Et puis, par magie noire toujours, on l’obligeait à effectuer certaines tâches. Le donneur d’ordres était la CIA. Je prononçai les paroles : « Je te libère de ta mission » et « Je te libère de ta bouteille » et ça a marché. En quelques minutes, le Repto aux yeux tristes s’est transformé en un être très doux et amical.

Sniff !

La seconde histoire s’est déroulée ainsi : Nous commencions une séance et comme toujours, nous nous sommes reliés à l’âme du patient. C’est là que Martina observe comment cette âme pousse un Repto devant elle. Encore quelque chose de nouveau. Et en plus, en moins de deux Martina s’est retrouvée dans le Repto. Cela non plus n’était jamais arrivé. Le fin mot de l’histoire, c’est que ce Repto était un dissident. Il en avait assez de faire le mal. Mais il avait encore besoin de notre soutien pour son processus de guérison. Pendant ce processus, lui aussi a revêtu des formes plus douces. Finalement, il a disparu vers un lieu sûr (où que cela puisse être).

Dracos ou Draconiens

La parenté est étroite entre les Dracos et les Dragons. Et dans les deux espèces il y a des bons et des méchants. Il est possible que les Dragons soient les plus anciens, et que les Dracos soient une mutation à deux jambes des Dragons. Ce qui est sûr, c’est qu’il y a très longtemps eurent lieu des guerres entre les bons et les méchants Dragons, et entre les bons et les méchants Dracos. Nous recevons sans arrêt des informations au sujet de ces guerres.

Mais restons avec les Dracos. Nous ne les avons rencontrés que rarement. Jusqu’à présent, nous n’avons pas pu constater que les Dracos soient supérieurs aux autres êtres dans la hiérarchie, car ils ne sont encore jamais apparus avec d’autres. Quand nous trouvions un Gris en mission de nuisance, nous trouvions souvent derrière lui une Mante, et derrière celle-ci un Repto. Encore derrière apparaissaient parfois des êtres que nous appelions les Grosses Têtes. Nous y reviendrons. Les Dracos n’apparaissent tout simplement pas dans cette hiérarchie, ce qui ne veut pas dire qu’ils ne puissent pas être les chefs malgré tout. Nous n’avons toujours rencontré les Dracos que seuls, sans personne avec eux. Ils ne se montrent non plus jamais à deux ou à plusieurs.

Combat classique homme-Draco (comme au cinéma)

Cette rencontre avec un Draco aurait vraiment pu être filmée. D’une façon ou d’une autre, ce Draco a pu entrer en contact avec moi par l’intermédiaire d’autres personnes, et rester ensuite deux jours chez moi. Évidemment, pendant cette période, nous n’allions tous les deux pas très bien. Alors que je parlais avec Martina, elle a remarqué la présence du Draco. J’ai tenu mes mains devant moi et j’ai commencé à lui envoyer de l’énergie positive, pour qu’il s’en aille. Peu de temps après, j’ai remarqué une énergie inquiétante, sombre, qui me remontait le long des bras et des jambes. Cette énergie n’était que peur. Et j’ai vite compris qu’il ne fallait pas qu’elle atteigne mon cœur. Cela aurait pu avoir de vilaines conséquences.

J’ai demandé à mon âme plus d’énergie positive, que j’ai reçue, et l’énergie de peur du Draco s’est retirée de mon corps. Je continuais à lui envoyer de l’énergie. Mais tout a recommencé. La peur montait le long de mes bras et de mes jambes. Et je ne pouvais pas supporter cette énergie. De nouveau j’ai demandé à mon âme de vite me guérir et de m’assister de toutes ses forces.

Après une minute pleine de peur, c’est aussi ce qui est arrivé. J’ai ressenti l’énergie de guérison. La peur s’est retirée, et quelques minutes plus tard, le Draco s’en allait.
Lors d’un autre incident, on nous avait envoyé (à Karin et à moi) un Draco par magie noire. Cela provenait de voisins avec lesquels nous étions en conflit. La magie n’est pas venue d’un coup. Le premier signe fut qu’en reculant, je n’ai pas vu un petit muret. J’ai plié le pare-choc. Puis il y a eu de petites crises de peur. Alors qu’un peu plus tard Karin et moi étions à la pharmacie, cela a vraiment commencé. J’avais des frissons tellement forts que mes jambes tremblaient. J’en fis part à Karin, et cela a immédiatement commencé chez elle. Nous nous sommes tous les deux assis dans la voiture, nos jambes et nos bras tremblaient de peur.

Il était évident que quelqu’un avait mis cette peur sur nous, mais nous l’avions dans tout notre corps et nous étions incapables d’affronter quoi que ce soit qui aurait demandé un peu de courage. J’ai évidemment demandé à mon âme de nous libérer, mais il a fallu des heures avant que toute la peur ait disparu. C’était une magie noire vraiment puissante. Je n’ai compris que plus tard qu’un Draco était impliqué. Mais ces tremblements de peur, cette absolue faiblesse de tout le corps, sont typiques d’une attaque de Draco. Je ne sais pas ce qui pourrait arriver à des gens incapables de se défendre. Je crains le pire.

J’ai rencontré deux personnes dont j’ai pu constater qu’elles étaient infestées par un Draco. Les deux avaient visiblement conclu un pacte avec leur Draco. Dès que d’une façon ou d’une autre on veut s’en prendre à elles, on devient faible et on commence à trembler. Un exemple concret : je voulais que mon voisin arrête de mettre sa poubelle devant mon terrain. À la simple idée d’y aller, je me sentais physiquement faible et peureux. C’était la même chose pour Karin. Ce qui est typique, c’est qu’habituellement nous n’avons pas peur de cette personne. Ce n’est que quand on veut passer à l’action que la peur arrive – généralement sans qu’on s’y attende du tout.

Les Dracos ont bien plus à leur répertoire que le simple fait de faire peur. Celui qui est resté deux jours chez moi a causé d’autres dommages. Entre autres, il s’est collé à un mail que j’ai envoyé et il a saboté l’ordinateur d’un ami. Il n’a commencé à se servir de son arme de peur que quand il a été découvert et que j’ai voulu le chasser.

Dracos positifs

Je ne me souviens pour l’instant que d’un seul Draco positif, que Martina et moi avons rencontré dans l’astral. Comme pour tous les êtres positifs on sentait la bonne énergie du cœur, et Martina a en plus décrit une « énergie du père » d’une qualité et d’une intensité que nous n’avions jamais rencontrées et que nous pourrions à peine décrire. Il doit s’agir d’une forme d’énergie très primitive.
Nous avons rencontré au moins cinq Dracos positifs sous forme incarnée. Ce sont des gens comme toi et moi qui ont eu des vies antérieures de Dracos. Je ne veux pas trop en dire à ce sujet, pour leur protection.


Les Dragons

Il y a eu des guerres entre les bons et les méchants Dragons. D’abord nous avons vécu des scènes de ces guerres, et ensuite, visiblement les bons Dragons ont été vaincus et exterminés. Ce n’est qu’en 3D qu’on peut mourir, dans l’astral cela fonctionne autrement. Les guerres aussi s’y passent autrement, à savoir, uniquement par l’usage de la magie. Et le vaincu est banni, enveloppé de magie, isolé, bloqué, traumatisé, etc.

C’est certainement la raison pour laquelle nous n’avons jamais rencontré que de mauvais Dragons dans l’astral, et aucun bon Dragon libre de ses mouvements. Mais nous avons trouvé de bons Dragons – la plupart du temps sous la forme de fragments d’âmes bloqués de certaines personnes. Cela signifie que ces personnes avaient déjà été des Dragons, il y a longtemps. Leurs forces magiques sont encapsulées avec ce

Dragon fragment d’âme. Nous sommes parvenus à libérer certains de ces Dragons. Martina les adore tellement qu’elle peut à peine les relâcher.
On rencontre plus souvent les méchants Dragons. Mais ils ne sont pas complètement libres non plus. Généralement, ils sont liés au lieu. Il y en a par exemple qui se sont installés sur certaines églises catholiques. Comment sont-ils arrivés là ? Par la magie noire, c’est-à-dire par les membres du clergé qui ont basculé du côté sombre. Oui, on a fini par le découvrir. Au fil des siècles, il y a toujours eu une partie des dignitaires qui étaient des mages noirs. Il y avait beaucoup de chrétiens pieux et sincères dans l’Église, mais aussi beaucoup de moutons noirs.

Quelle était la mission de ces Dragons ? On aimait bien construire les églises sur des lieux de force. Le Dragon était, et est toujours, responsable des lieux de force, il est pour ainsi dire le gardien ténébreux des lieux de force. Il avait en plus à garder un périmètre assez grand autour de l’église. Quand on veut guérir un tel terrain, il faut enlever le Dragon, avec la magie noire qui le maintient là. Au travail tout le monde.


Les Lions

Il y a bien un an que nous n’avons plus vu de lions. Pourtant ils nous ont aidés souvent. On en a vu arriver qui se tenaient debout, d’autres qui avaient des ailes, mais aussi des normaux, à quatre pattes, comme on les connaît. Ils se reliaient à nous par le chakra du cœur. On ne pouvait aussi les contacter que par l’énergie du cœur. Apparemment ils s’en sortent bien avec les êtres de l’astral, et ils nous ont parfois aidés à nous débarrasser d’êtres récalcitrants. Nous ne savons pas du tout pourquoi nous ne les voyons plus depuis plus d’un an.


Les Nordiques

Bizarrement, depuis deux ans que Martina et moi travaillons ensemble, nous n’avons encore jamais rencontré de Nordiques. Nous en venons presque à douter de leur existence. Mais beaucoup d’autres sensitifs les ont vus. Ils ne peuvent pas tous être fous.


Les Grosses Têtes

Ce que nous appelons Grosses Têtes sont des êtres dont tout simplement les têtes sont trop grosses, comme un ballon, avec un vilain petit visage au milieu. La plupart avaient 2 jambes et 2 bras, mais il y en a aussi eu un avec 4 bras, assis à une console. Un autre avait plein de tuyaux qui sortaient de lui. Tous étaient laids. Nous avons l’impression qu’ils sont au-dessus des Reptos. Nous n’en savons pas beaucoup sur eux.


Les Serpents

On pourrait écrire un gros livre sur les Serpents si l’on arrivait à rassembler correctement les informations que l’on peut trouver sur le plan astral. Les Serpents sont fréquents, mais ils sont très difficiles à percevoir. Leur influence négative peut prendre des formes différentes, mais elle a certaines caractéristiques typiques. Quand on remarque chez quelqu’un ce genre d’influence caractéristique, on peut en conclure qu’il y a un Serpent chez cette personne. Et si l’on creuse avec suffisamment d’obstination, on finit par le faire sortir de sa cachette, et là on peut le percevoir. Mais ce n’est pas facile.

Contrairement aux autres êtres, les Serpents semblent être sédentaires. Les autres vont et viennent. Un Serpent est tout simplement là. Nous avons parfois l’impression que des Serpents sont implantés dans des humains par des Reptos comme des objets utilitaires. Il reste encore beaucoup de points d’interrogation. Il n’est pas clair non plus si les Serpents sont des êtres extraterrestres ou seulement astraux.

Un certain genre de Serpent provoque à peu près les conséquences suivantes quand il est dans un être humain : l’humain est énergétiquement complètement bloqué. Le guérisseur n’arrive pas à faire circuler l’énergie de la personne. Le patient ne ressent rien de la séance et il ne se passe rien non plus.

Un autre genre de Serpent agit de la façon suivante : il crée comme un centre de gravité d’envie et de jalousie. La tendance à créer des intrigues et à répandre des rumeurs et des mensonges fait aussi partie du répertoire de ces Serpents – un mélange toxique, qui cause énormément de dommages dans l’humanité.

Et je le répète, il n’est pas facile de les trouver, même en posant des questions. Il faut vraiment éliminer avec acharnement les camouflages et les boucliers défensifs avant de les découvrir.

Les Démons

Quant aux Démons, ce sont plutôt des êtres astraux. On les perçoit comme une espèce de masse sombre et imprécise, avec quelque part dans cette masse un visage hideux. Les Démons dévorent les âmes. Voilà par exemple ce que nous avons observé : à un certain endroit étaient effectués des sacrifices rituels. Le fragment d’âme du sacrifié est ensuite avalé par un Démon installé sous l’endroit du sacrifice, dans la terre. On a l’impression que les fragments d’âme engraissent littéralement le Démon. Plus il en mange, plus il est gros.

Apparemment on peut éliminer les Démons en libérant les fragments d’âme qu’ils ont avalés de leur peur, de leur traumatisme et de la magie qui reste en eux. Le Démon est alors pratiquement réduit à rien.
Je ne sais pas s’il existe encore d’autres espèces ou d’autres définitions de Démons. Ceci est en tout cas ce que nous avons pu observer plusieurs fois. Il se pourrait que les Reptos utilisent les Démons comme réservoirs à âmes. Qui sait ? Il semblerait que les Reptos aient des problèmes de stockage. Martina est arrivée à jeter un œil à l’intérieur d’une immense installation technique des Reptos, qui visiblement servait à conserver les fragments d’âmes. Mais pour autant que nous avons pu le constater, cette installation ne fonctionne pas. Martina a senti que les

Reptos s’y prenaient mal. Peut-être aurons-nous la chance que l’extermination de masse des humains qui a été planifiée doive être repoussée faute de place ?


Reptos-Démons

Depuis septembre 2011 de nouveaux êtres monstrueux sont apparus que nous n’avions encore jamais rencontrés. Mais depuis septembre on les voit tous les jours. On dirait qu’on aurait fait venir ici un grand vaisseau plein de monstres. Martina les décrit comme un mélange de Reptos, Dragons et Démons. J’ai du mal à me l’imaginer. Je ne les ai encore jamais vus, mais je peux les sentir. Un de ces êtres a été capable de me saboter des accessoires techniques (installation électrique de secours et wifi) avant que je puisse le chasser.

J’ai ma petite idée au sujet de ces êtres. Les Reptos ne les auraient-ils pas créés ? Une espèce de panacée universelle ? Ils utilisent la partie dragon pour les forces magiques, la partie démon leur sert de grenier à âmes, et la partie repto ? Le Repto est le commandant et le bénéficiaire. Il peut se servir directement des âmes prisonnières. Quoi qu’il en soit, pensez à mentionner ces êtres dans vos listes de questions. Pour l’avoir oublié, j’ai mis très longtemps à reconnaître le Repto-Démon qui était chez moi.

Êtres diaboliques

Ce sont des êtres qui ressemblent à ce que l’on imagine du Diable. Rouges, avec des cornes et tout ; si, ils existent, mais ils sont rares. Ils semblent aussi ne pas appartenir à notre plan d’existence. On n’a donc généralement pas besoin de demander s’il y a un Diable dans les environs. J’ai l’impression qu’ils ne peuvent exister que dans les plus profondes ténèbres, et visiblement il ne fait pas chez nous assez noir pour eux. Mais on y travaille.


Élémentaux manipulés

Les Reptos s’efforcent de manipuler les élémentaux pour les utiliser à leurs fins. Les élémentaux sont des êtres astraux. J’en ai vraiment déjà vu quelques-uns. Dans le grand arbre sur mon terrain il y a un être qui, astralement, a l’apparence d’une fée. Dans l’arbre immédiatement plus petit il y a un mage.

En particulier là où j’habite, quelques kilomètres à l’intérieur des terres, il y a une grosse installation souterraine où, entre autres, on manipule des élémentaux. (Si vous regardez Cabarete sur Google-Map, vous verrez qu’au sud de la ville, à partir d’un certain agrandissement, on ne voit plus que du flou, comme pour HAARP. C’est à cause de cette installation.) L’âme de la Terre et les élémentaux sont horrifiés par cette installation.

Comment agissent les élémentaux manipulés ?
Un bon exemple : en traversant notre terrain, ma femme Karin écarte des branches au passage quand elle ressent tout d’un coup une violente douleur aiguë dans l’oreille droite. Une branche qu’elle avait repoussée a repris brusquement sa position, et une pointe lui est entrée dans l’oreille. Le hasard fait mal les choses, pourrait-on dire. Mais avec des élémentaux bienveillants et travaillant normalement, une chose pareille ne pourrait jamais se produire. Et effectivement, nous avons découvert avec Martina un être agressif. Mais apparemment nous ne devions pas le chasser, mais le guérir. Après la guérison, nous nous sommes retrouvés avec un élémental utile. Il avait été manipulé.

Le second exemple est bien pire. Ils créent des êtres manipulés qu’ils peuvent installer à un certain lieu. Par exemple, il y a plusieurs années, ils ont mis un être sur/dans ma maison. L’influence de cet être était/est un fort blocage. La maison était aux ¾ finie, et plus rien n’avançait. Et nous nous sentons à l’intérieur de la maison encore plus bloqués qu’à l’extérieur. Je crois que cet être fonctionne aussi comme une ancre, qui permet à d’autres entités d’entrer plus facilement chez nous. Cet être s’est tellement fondu dans les murs de la maison que pendant des années, nous ne l’avons pas découvert.

Le problème n’est toujours pas résolu, car les Reptos semblent disposer de suffisamment d’êtres en magasin, et à chaque fois que j’en ai guéri un ils m’en envoient un nouveau.

Source, cliquez ici

#2
Reewar

Reewar

    Administrator

  • Administrateur
  • 468 messages
  • LocationFrance
Alors la, je peine à y croire, à étudier.. ;)




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)